Pour ou contre la vidéosurveillance sans fil ?

Mise en œuvre aisée, rapide et flexible, discrétion, mobilité, esthétisme, prix plus attractif, pas de souci en cas de coupure d’électricité puisqu’il n’y a pas de raccordement électrique : a priori, la vidéosurveillance sans fil a tout pour plaire, et l’on comprend dès lors mieux le succès rencontré par ce type d’installation dans les entreprises. Pour autant, est-elle la solution universelle et renvoie-t-elle définitivement aux oubliettes la vidéosurveillance filaire traditionnelle ? Non, loin de là, car au-delà des bénéfices précités du sans-fil, chaque technologie présente en réalité des avantages propres qui, en fonction du budget et des besoins de surveillance analysés au cas par cas, peuvent tout aussi bien emporter la décision à l’heure du choix.

Fonctionnement de la vidéosurveillance sans fil

On parle de vidéosurveillance sans fil ou de liaison Wifi lorsque le système de surveillance est relié à des caméras sans fil. Ces caméras sont reliées par ondes radio à un récepteur lui-même connecté à un moniteur, un téléviseur ou un PC : ainsi peuvent-elles transmettre à distance les images capturées.
Le Wifi, dont la portée peut atteindre 500 m, est devenu la principale liaison de la vidéo surveillance sans fil. Ce qui sous-entend que ce système dépend largement des circonstances atmosphériques et des parasites que certains appareils électriques peuvent émettre. Sur le papier, cette possibilité d’interférences rend donc le sans-fil légèrement moins fiable qu’un système filaire qui, par définition, fonctionne à partir d’un câblage spécifique qui ignore ce genre d’aléas.

Une installation simple

La simplicité d’installation est l’atout n°1 de la vidéosurveillance sans-fil :

  • Elle ne requiert pas de connaissances particulières : on peut donc la faire soi-même même si l’intervention d’un professionnel est impérative pour les réglages des caméras et la mise en place des différents paramètres ;
  • Elle ne nécessite pas de travaux ;
  • La mise en place des caméras sans fil peut se faire librement, selon la volonté du client, sans aucune contrainte de câblage ou de nombre de ports Ethernet.

Tous ces éléments impactent la facture finale, mais nettement moins qu’aurait pu le faire un système filaire.

Wifi ou filaire : comparer, c’est choisir

Si les paramètres « installation », « coût » et « fonctionnement » jouent pleinement en faveur de la vidéo surveillance sans-fil ou Wifi, il est d’autres critères à prendre en compte pour effectuer le meilleur choix possible :

  • La performance globale
    De l’avis général, c’est le système filaire qui présente ici les meilleures garanties. Et pour cause : les caméras de surveillance dotés de fils ont souvent une portée plus grande et offrent une meilleure qualité d’image. En termes de stabilité, il n’y a pas photo non plus : à l’inverse du Wifi, la vidéosurveillance filaire ne peut pas être affectée par des conditions atmosphériques défavorables ou la présence d’appareils électriques parasitaires.
    À signaler également que la vidéosurveillance sans fil ou Wifi est peu compatible lorsque le local à surveiller dépasse 100 m² ou s’il est réparti sur plusieurs étages.
  • L’évolutivité
    Net avantage cette fois à la vidéo surveillance sans fil ou Wifi : il est possible d’ajouter facilement de nouvelles caméras de surveillance au système existant, contrairement au filaire où cet ajout, parfois très compliqué d’ailleurs, nécessite des travaux et l’intervention de professionnels, autrement dit de nouvelles dépenses.

Compte tenu des attraits et des inconvénients qu’affiche chacun des 2 systèmes de vidéosurveillance, c’est bel et bien l’analyse fine des besoins de sécurité propres à chaque entreprise, commerce ou administration qui doit orienter le choix final.