La vidéosurveillance, un mode de surveillance sur mesure

Vous souhaitez un système de sécurité des locaux de qualité ou surveiller en temps réel ce qui se passe dans votre entreprise ? Vous hésitez encore entre les différents systèmes de surveillance possibles ? La vidéosurveillance en entreprise est l’outil qui vous permet de contrôler de façon fiable toute activité dans vos locaux, en direct ou en différé.

 

Qu’est-ce que la vidéosurveillance ?

A savoir
Protégez-vous des voleurs : installez un système d’alarme.
L’été est la saison préférée des cambrioleurs. Logique: du côté des PME, nombre d’entre elles ferment leurs portes pour quelques semaines. Quant aux particuliers, ils laissent bien souvent leur maison vide durant leurs congés.

C’est l’option vidéo de la télésurveillance avec l’installation d’une ou plusieurs caméras qui permettent la surveillance à distance des locaux. Elle est un moyen efficace pour protéger les biens de l’entreprise et les personnes qui y sont présentes. Les caméras de surveillance installées en intérieur ou extérieur sont équipées de détecteur de différentes natures et déclenchent une alerte en cas d’activité anormale (présence dans les locaux, possibilité d’un incendie…).

La vidéosurveillance à distance permet de :

  • dissuader les éventuels intrus de pénétrer dans vos locaux,
  • alerter la personne responsable en cas d’activité anormale,
  • enregistrer les images pour garder les preuves de faits délictueux,
  • permettre de visionner des images à postériori,
  • prévenir un incendie imminent.

 

Le matériel de vidéosurveillance

Un système de vidéosurveillance c’est un assemblage de plusieurs composants :

  • Une caméra de vidéosurveillance : en fonction des besoins et de la surface à couvrir, il est possible d’installer une ou plusieurs caméras sur le site.
  • Un moniteur : la caméra est reliée à un écran qui peut être celui d’un écran d’ordinateur ou de télévision et lui transmet les images.
  • Une alarme : elle se déclenche lorsque les détecteurs de la caméra notent une activité anormale : l’alerte est transmise à la personne en charge par SMS, email ou téléphone.
  • Un enregistreur : il permet de stocker les images recueillies pas la caméra de surveillance vidéo.

 

Les différents types de vidéosurveillance

videosurveillance

  • La vidéosurveillance IP

Pour qui ? Recommandée pour les petites installations (1 à 3 caméras), elle fonctionne en réseau et est idéale pour les entreprises déjà dotées d’un réseau informatique.

Principe de fonctionnement : les caméras IP numérisent, filtrent et compriment les images. Elles sont reliées à un serveur de vidéosurveillance grâce à un réseau IP (internet, intranet, LAN, VPN…). Ce serveur permet de visualiser les images à distance et en temps réel. Il est équipé d’un logiciel de vidéosurveillance qui permet de récupérer et de stocker un très grand nombre d’images.

Les avantages : les images peuvent être visionnées à distance, même depuis l’étranger ; pas de gros travaux nécessaires pour l’installation du système de vidéosurveillance ; les détails sont très lisibles grâce au zoom ; le coût est peu élevé à condition d’être déjà équipé d’un réseau adapté.

Les inconvénients : les éventuelles interférences réduisent la qualité de l’image qui peut être saccadée ; l’installation est complexe (il faut faire appel à des professionnels).

  • La vidéosurveillance analogique

Pour qui ? Convient aux grosses installations (environ 15 caméras), elle est plus classique et plus répandue.

Principe de fonctionnement : les caméras analogiques transmettent les données à un dispositif de stockage type magnétoscope par câble ; les images peuvent être visionnées sur moniteur ou télévision.

Les avantages : bonne qualité d’image et bonne fluidité de leur lecture ; installation simple et rentable à partir de 15 caméras (coût des câblages et des caméras plus élevé).

Les inconvénients : l’installation nécessite de gros travaux ; capacité de stockage limitée ; pas de gestion à distance.

 

Les caméras de videosurveillance

Caméra extérieure ou intérieure, camouflée ou visible, de jour ou de nuit, à chaque besoin de videosurveillance correspond une caméra adaptée :

  • Caméra sans fil

Elle ne nécessite l’usage d’aucun câble mais est reliée au moniteur et à l’enregistreur par liaison Wifi. Elle est discrète et s’installe facilement sans besoin de travaux. Il est facile de la changer de place ou d’ajouter une caméra à celles déjà en place. Les performances sont parfois moins bonnes à cause des interférences.

  • Caméra de surveillance extérieure

Elle est adaptée et protégée face aux contraintes extérieures (pluie, vandalisme) grâce à un boitier pour caméra, mais elle peut également filmer de jour comme de nuit.

  • Caméra infrarouge

Elle est équipée d’ampoules LED ce qui en fait une caméra à basse consommation d’énergie. Elle permet de capturer les images de jour comme de nuit. Il est préférable de la choisir adaptée à l’environnement extérieur de façon à être protégée contre les intempéries et les actes de vandalisme.

  • Caméra de surveillance factice

Si votre objectif n’est pas d’enregistrer des images mais de dissuader d’éventuels intrus, la caméra factice est parfaite pour jouer ce rôle. Elle est souvent bien déguisée et suffit à décourager les personnes malveillantes.

  • Caméra de surveillance en direct

Elle permet de visualiser en direct, sur le lieu de travail ou à distance, les images récupérées par la caméra. Certaines caméras de surveillance live sont équipées de détecteurs qui envoient un signal par téléphone ou email à la personne concernée en cas d’activité jugée anormale.

  • Caméra de surveillance IP

Elle est reliée au système informatique déjà en place et permet de visionner les images en direct ou en différé, sur place ou à distance à partir d’un ordinateur connecté au réseau. Les détecteurs de la caméra permettent d’avertir la personne concernée lors d’une intrusion dans les locaux.